HanseOrga
UNE APPROCHE GLOBALE POUR VOS PROCESSUS FINANCIERS
LA PERFECTION. EN DÉTAIL.

Un délai supplémentaire pour la migration SEPA – Les enjeux pour les entreprises

Trois semaines avant la date butoir SEPA du 1er février 2014, la Commission européenne a proposé dans un communiqué de presse officiel de prolonger de 6 mois le délai de migration. Les banques peuvent continuer à accepter les formats de paiement locaux. La Commission européenne a émis cette proposition au regard des chiffres de conversion qui étaient encore plutôt bas fin 2013 ; une migration SEPA complète, en temps voulu, de la part de tous les participants semblait impossible. Les chiffres les plus récents, ceux de janvier 2014, confirment cette hypothèse.

 

Est-ce que les banques acceptent encore les formats actuels jusqu'au 1er août ?

Pour les entreprises qui n'ont pas réalisé leur migration à la date fixée, cette décision est certes un soulagement. Cependant, la proposition de la Commission doit encore être ratifiée par le Parlement européen et le Conseil des ministres. Le délai supplémentaire reste en point d'interrogation. En outre, il n'est pas sûr que toutes les banques acceptent véritablement les « anciens » formats jusqu'au 1er août 2014. Nous invitons chaque entreprise à contacter sa ou ses banques afin de se renseigner sur ce point et de savoir si les banques proposent un service de conversion. La Banque fédérale allemande a confirmé, par exemple, que la demande de prélèvement (une forme rarement utilisée de prélèvement automatique) ne sera plus disponible après le 1er février 2014.

 

Mettre à profit ce délai supplémentaire

Les entreprises ne doivent pas ajourner le problème de la migration SEPA mais y faire face sans tarder. Si vous avez terminé à temps votre projet SEPA, vous pouvez utiliser le délai qui vous est donné pour tester les formats SEPA dans la pratique, en situation réelle. Le délai supplémentaire offre en outre la chance de peaufiner les projets qui ont été clos peut-être un peu trop vite, dans le souci de respecter le délai initial, et de leur donner une touche plus professionnelle. Un bon exemple est ici la gestion des mandats : les entreprises doivent éprouver leurs mandats SEPA. Si vous avez de nombreuses filiales avec des systèmes locaux qui se sont développés peu à peu, cela peut vite devenir un véritable chaos. Pour intégrer de tels systèmes et gérer de manière centralisée, directe et sécurisée les mandats dans SAP, la FinanceSuite Gestion de mandats est un outil utile.

 

Si vous souhaitez d'autres informations, n'hésitez pas à nous contacter.