HanseOrga
UNE APPROCHE GLOBALE POUR VOS PROCESSUS FINANCIERS
LA PERFECTION. EN DÉTAIL.

Série SEPA, troisième volet : SEPA et le traitement de relevés de compte

Les modifications nécessaires pour garantir un taux élevé d'affectation avec SEPA

Pour le traitement des relevés de compte, la migration SEPA doit s'effectuer pas à pas. La première phase est la création de la capacité technique reconnaissant SEPA. Pour cela, il convient d'adapter les critères de sélection (filtres principaux) et les critères de recherche (filtres fins) existants. Cela vise à garantir le taux de lettrage automatique en gardant les formats de relevés de compte MT940/DTI. 

Dans une deuxième phase, le thème des formats de relevés de compte CAMT (053/054) peut être abordé. L'analyse détaillée de chaque format et de leurs contenus respectifs pour chaque banque principale est nécessaire. C'est seulement après l'évaluation des résultats des analyses que l'on peut décider si l'on passe à camt, pour quelle banque, et quand. Afin de garantir ici aussi un fort taux de lettrage automatique, les différents éléments (critères de sélection, critères de recherche, etc.) sont à vérifier et à adapter selon les formats camt. Il n'existe pas d'exigences réglementaires pour l'utilisation de ces formats. La conversion doit alors se dérouler après avoir pris connaissance de toutes les situations.

Les paiements SEPA se reconnaissent par les informations d'émetteur/de récepteur IBAN + BIC. Tant que l'on utilise encore les « anciens » formats de relevés de compte MT940 et DTAUS (échange de supports de données), ces informations sont partiellement écrites dans la référence de paiement (DTAUS) car ce format ne contient aucun champ pouvant être doté d'informations. Afin de ne pas interpréter de manière erronée ces informations supplémentaires de la référence de paiement, les règles comptables et les fonctions de recherche existantes doivent être analysées dans le logiciel de traitement de relevés de compte utilisé, puis être adaptées en conséquence.

En outre, de nouveaux codes d'opération interbancaire ont été définis pour les différents paiements SEPA. Dans cette configuration, les critères de sélection utilisés jusqu'à présent sont à actualiser. Ceci est le seul moyen de s'assurer qu'une affectation correcte des postes de relevés de compte aux règles comptables a lieu.

Avec SEPA, de nouveaux motifs de rejet entrent aussi en vigueur. Il faut faire attention à ce que les systèmes effectuant le traitement puissent les interpréter et les prendre en compte lors de la comptabilisation. La transmission des nouveaux motifs de rejet aux processus en aval doit pouvoir s'effectuer.

Il faut analyser et évaluer, pour chaque entreprise, l'adaptation qui doit être faite en fonction des règles comptables utilisées et de leurs critères de sélection. 

Notre FinanceSuite AutoBank Automatic Cash Application correspond parfaitement aux exigences SEPA et permet une modification flexible des règles comptables. Si vous souhaitez profiter de notre expérience pour réaliser votre migration SEPA ou pour certains domaines concernés par les nouveautés, n'hésitez pas à nous contacter.